Le logement

Environ 15% des personnes reçues nous sollicitent pour des problèmes de logement.

Ce problème se présente souvent sous deux aspects :

  • l’accès au logement : il s’agit d’aider les personnes à constituer les dossiers de demande de logement (Mairie, Préfecture, 1 % patronal, organismes de logement social, dossier DALO) mais, en même temps, d’inciter à la recherche d’un logement privé. Le logement est un problème sur lequel nous sommes totalement impuissants. Nous ne pouvons qu’aider à effectuer les démarches mais contrairement à ce qu’espèrent les gens, nous n’avons aucun moyen pour les aider à obtenir un logement.
  • le droit du logement : cela concerne les relations bailleurs/locataires ou les relations de voisinage.

 

Les conditions de logement ont une incidence forte sur la santé et la vie des familles.

Quand une famille de 5 personnes vit dans une pièce de 12 m°, les conséquences de cette suroccupation sont multiples : pas d’intimité, problèmes de sommeil, agressivité générée par la promiscuité, difficultés pour les enfants pour jouer ou travailler, dégradation rapide du logement (moisissures, humidité…), problèmes de santé (maladies respiratoires, saturnisme…).

De nombreuses personnes vivent en hôtel. Il s’agit souvent de vieux travailleurs maghrébins isolés. Le confort est le plus souvent extrêmement rudimentaire et le coût de l’hôtel exorbitant.

Des familles également vivent en hôtel, souvent logée par le SAMU social. C’est fréquemment des solutions très instables. Elles doivent souvent changer d’hôtels, sont parfois logées en lointaine banlieue et les enfants, toujours scolarisés dans le quartier peuvent avoir plus d’une heure de trajet pour aller à l’école. En général, il n’est pas possible de cuisiner dans l’hôtel. Les enfants ne peuvent pas bénéficier d’une alimentation adaptée et la mère est privée de son rôle symbolique de nourricière.